Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

2016 : le tourisme de la Côte d'Azur a tenu le choc





Le 23 Février 2017, par

L'année touristique en Côte d'Azur a évidemment été marquée par l'attentat de Nice du 14 juillet. Si le secteur en a immédiatement souffert, l'impact sur le reste de l'année reste limité.


Le Comité Régional du Tourisme a publié ce jeudi 23 février son bilan annuel. Le nombre de nuitées sur la Côte d'Azur a baissé de 3% en 2016, grâce à une saison automnale dynamique. Les résultats estivaux ont été bien sûr impacté par l'attentat de Nice, avec une fréquentation en net recul de 10%. Mais grâce à une reprise sensible dès la fin octobre, l'année n'a pas plongé. 

Les difficultés ne se sont pas limitées à la menace terroriste. Il y a également eu les grèves et les émeutes au printemps contre la loi Travail. L'image générale de la France a été altérée, déplore le Comité. Néanmoins, la Côte d'Azur a fait preuve d'une grande résilience et cela se reflète dans le bilan de l'année.

Globalement, la fréquentation reste relativement stable d'une année sur l'autre, « sous le seuil des 11 millions de visiteurs », précise le Comité. Le marché a été tiré par le tourisme d'affaires et la clientèle aisée, qui a fréquenté les hébergements 4 et 5 étoiles — le nombre de nuitées a même progressé de 2% ; en revanche, les professionnels du tourisme ont noté une baisse de la durée des séjours. Toutefois, les sites de réservations entre particuliers ont permis de compenser en partie cette durée ce recul. Les événements sportifs, l'Euro de football en particulier, ont contribué à la bonne tenue du tourisme l'an dernier.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : tourisme

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »
















Rss
Twitter
Facebook