Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Areva : une catastrophe à venir





Le 23 Février 2015, par

Les résultats d’Areva sont tombés et ils sont très mauvais. Le groupe a annoncé une perte nette de 4,9 milliards d’euros, un record malheureux pour l’entreprise dont la valeur en Bourse est… moins élevée.


Areva : une catastrophe à venir
C’est le 4 mars qu’Areva annoncera son plan de compétitivité, dans la foulée de ses résultats catastrophiques pour 2014. En donnant un tel avant goût dès ce lundi 23 février, la société prépare les esprits au pire. On s’attend notamment à des suppressions de postes, ce qui serait là aussi une première pour une entreprise détenue à 87% par des capitaux publics. Il faudra sans doute procéder aussi à une augmentation de capital.

Les difficultés se sont multipliées pour Areva, dont les comptes souffrent des nombreux retards de l’EPR de troisième génération en Finlande, ou encore des délais dans le redémarrage du nucléaire au Japon, encore traumatisé par la catastrophe de Fukushima.

Areva n’a pas eu d’autres choix que de déprécier certains actifs, tout en provisionnant autant que possible pour faire face à un avenir morose. Pour réussir à franchir ce cap difficile, l’État pourrait être amené à vendre des parts.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : areva, nucléaire


1.Posté par Peter le 23/02/2015 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le nucléaire est une technologie obsolète et les entreprises comme AREVA sont des cadavres, tenu en vie que par l'argent public. Au lieu d'investir massivement dans les hautes technologies d’énergies renouvelables on brule des milliards pour la fausse piste d’énergie nucléaire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook