Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

BlackBerry : un Passport vers le succès ?





Le 25 Septembre 2014, par

BlackBerry joue t-il sa dernière carte ? Le constructeur canadien de smartphones a perdu sa bataille contre l'iPhone et les mobiles sous Android. Il se recentre sur son cœur de métier, à savoir les professionnels et le monde de l'entreprise.


Le fabricant persiste et signe en lançant son dernier modèle, le Passport. Ce téléphone au design intriguant (il fait la même taille qu'un passeport) affiche en effet un écran parfaitement carré de 4,5 pouces, à rebours des écrans 16/9e et autres ratios exotiques de la concurrence. Outre cette particularité originale, le Passport intègre en sus un « vrai » clavier physique que l'on peut aussi utiliser comme une surface tactile.
 
Le format étonnant du Passport lui offrirait, d'après BlackBerry, de l'espace supplémentaire afin d'afficher plus de contenu, qu'il s'agisse de son agenda ou de feuilles de calcul. Car le constructeur vise encore une fois et très clairement les utilisateurs professionnels (les « power pro » comme ils sont appelés).
 
Le design original pourrait effectivement convaincre certains utilisateurs, mais BlackBerry pèche par un écosystème logiciel très limité par rapport à la concurrence. Les pros ont tout loisir de piocher leurs logiciels de prédilection sur iPhone ou Android, qui ne sont pas nécessairement disponibles chez BlackBerry…
 
Techniquement parlant, le Passport fait jeu égal avec la concurrence, tout comme au niveau tarifaire : comptez en effet 649 euros (sans abonnement).


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur



1.Posté par MAHEVA le 26/09/2014 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, petite précision l'appstore est présent en natif avec la MAJ 10.3

2.Posté par Max le 01/10/2014 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Blackberry ne pèche pas que par les limites de son catalogue logiciel, Blackberry pèche aussi par des erreurs techniques.

En voici 4 exemples, constatés sur un Blackberry Q5 :

- clavier bluetooth : connectez un clavier Bluetooth français / Azerty à un Blackberry Q5 français: tout semble fonctionner, mais la touche "m" du clavier bluetooth ne crée par le caractère m sur le Blackberry Q5, il faut taper la touche virgule pour faire un m, et d'tous les signes de ponctuations du clavier Azerty donnent autre chose sur le Q5 que ne le prévoit le marquage du clavier Azerty. Les mêmes claviers Azerty testés (les Logitech Fabricskin et Ultrathin) ne rencontrent pas cs problèmes sur iPhone, iPad ou Samsung Galaxy.

- verrous des espaces de travail: si votre administrateur a programmé un verrou dans l'espace de travail, vous pouvez haïr RIM. Accéder à l'espace de travail nécessite de taper un code, mais, alors qu'au moment de taper le code pin le clavier embarqué du Q5 est en mode numérique, il est ici en mode alphabétique, alors utiliser le code pin, numérique, comme code d'accès à l'espace de travail devient un défi, donc tout le monde choisit un code non sécurisé comme qqqq, pppp, ou autre oooo: bravo pour la sécurité, RIM ! Après avoir tapé le code verrou de l'espace de travail, on arrive sur un nouvel écran verrouillé, et il faut appuyer 5 à 15 secondes un peu partout sur l'écran pour enfin accéder à l'espace de travail.

- la synchronisation avec le calendrier est pénible, car il faut accepter/reporter/refuser les rendez vous 1 par 1 avant d'accéder à l'espace de travail; avec un calendrier bien rempli, après chaque rendez-vous vous devez accepter / reporter / éliminer le rendez-vous pour accéder à l'espace de travail, même si le rendez vous est passé depuis longtemps, et vous ne pouvez pas accepter ou refuser plusieurs rendez vous en 1 manœuvre, mais 1 par 1.
Si vous partez en vacances, au retour il faut 30minutes avant d'accéder à votre espace de travail, 30 minutes pour accepter/refuser/reporter les rendez vous périodiques sans objets qui se sont passé pendant vos vacances et que vous n'aviez pas pensé à effacer avant de partir en vacances.

- le déplacement à l'intérieur d'un texte: les anciens Blackberry étaient très bien pour taper/recevoir des emails, mais corriger un erreur dans un message déjà tapé est difficile sur le Q5. RIM n'a laissé ni molette ou pad directionnel, ni flèches pour se déplacer dans le message: on doit se déplacer dans le message avec le doigt sur l'écran tactile. C'est facile pour atteindre une ligne, difficile pour atteindre une lettre dans un mot car le doigt masque cette partie de l'écran , et à la différence de fabricants plus astucieux, RIM ne duplique pas ailleurs sur l'écran la zone placée sous le doigt, et RIM ne zoome pas sur la zone autour du curseur, donc on ne voit pas à quelle lettre est placé le curseur quand on pose le doigt sur l'écran.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook