Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : Theresa May obtient le feu vert des députés britanniques





Le 9 Février 2017, par

Le mur qui devait se soulever lors du vote, par les députés, sur la loi sur le Brexit n’aura finalement pas été au rendez-vous. Mercredi 8 février 2017 les députés britanniques ont donné le feu vert à la Première ministre Theresa May pour invoquer l’article 50 du traité de Lisbonne. Une victoire qui devrait se reproduire auprès de la chambre des Lords.


Elle craignait de ne pas y arriver et pourtant la victoire a été totale : 494 députés britanniques ont voté en faveur de la loi sur le Brexit, contre seulement 122 ayant voté contre. De fait, désormais, le gouvernement de Theresa peut invoquer en toute légalité l’article 50 du traité de Lisbonne qui déclenchera officiellement le processus de sortie de l’Union Européenne pour le Royaume-Uni.

Il reste un dernier vote, toutefois, avant ça : celui de la chambre des Lords. Il ne devrait pas poser de problèmes majeurs mais reste un risque. Les rumeurs prêtent toutefois à Theresa May une menace : elle pourrait supprimer cette instance si jamais elle votait contre la sortie de l’Union Européenne.

Les députés, eux, ont finalement suivi la décision du peuple qui avait décidé, le 23 juin 2016, pour une sortie de l’Union Européenne lors d’un référendum lancé par David Cameron. Ce dernier comptait sur une victoire du « non » et a, après la défaite de son camp, démissionné.

Mais le gros reste à faire : une fois l’article 50 invoqué, le gouvernement britannique et la Commission Européenne devront négocier les traités et les accords. Un minimum de deux ans de négociations est prévu par le traité de Lisbonne mais les spécialistes estiment que la durée de celles-ci sera bien plus grande. Certains considèrent que le Brexit n’aura pas lieu avant 5 ans, voire plus.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?
















Rss
Twitter
Facebook