Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : les entreprises britanniques de plus en plus en difficulté





Le 31 Juillet 2017, par

Baisse du pouvoir d’achat, hausse de l’inflation, consommation des ménages en recul : la potion commence à être amère pour les entreprises britanniques alors que les incertitudes liées au Brexit ne s’estompent pas.


Et il devrait en être de même jusqu’à la fin des négociations entre Londres et Bruxelles, celles-ci devant s’achever en mars 2019. Pour ne rien arranger, les dernières élections n’ont pas donné de majorité claire au gouvernement conservateur de Theresa May, renforçant les difficultés de peser sur les discussions avec l’Union européenne. Et les Britanniques ne sont pas à l’abri d’un autre vote à l’automne si la Première ministre ne parvient pas à tenir le cap. Les prochains mois et les prochaines années s’annoncent donc difficiles pour les entreprises outre Manche.

 

Mais ces difficultés ont d’ores et déjà commencé. Selon un décompte du cabinet Begbies Traynor, 330 000 entreprises sont en difficulté financière au second trimestre, un chiffre en hausse de 25% par rapport à la même période il y a un an.  Le nombre d’entreprises concernées par ces difficultés est même le plus important depuis au moins cinq ans, s’alarme le cabinet. Parmi les entreprises les plus touchées, les PME sont en hausse de 26% sur un an, tandis que les entreprises de taille intermédiaire qui ont du mal à payer leurs factures progressent de 12%.

 

Les PME sont les première touchées par le ralentissement de l’économie britannique ; la pression financière pèse tout particulièrement sur les petites et les moyennes entreprises dont les trésoreries sont les plus limitées. Les secteurs les plus frappées par ces difficultés sont l’immobilier (+32%) et la construction (+22%), de gros pourvoyeurs d’emplois. Tout comme les loisirs (+22%), la distribution (+17%) ou encore la restauration et les bars (+16%).

 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"
















Rss
Twitter
Facebook