Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Chômage : les chiffres d'août étaient faux à cause d'une erreur informatique





Le 1 Octobre 2013, par

C'est à se demander comment le ministère du Travail a pu autoriser la publication des chiffres du chômage jeudi dernier, alors que de nombreux signaux permettaient aux plus néophytes de penser qu'il y avait une erreur. Oui, les chiffres du chômage d'aout 2013 étaient faux, de plusieurs dizaines de milliers d'unités, une unité ici étant un… chômeur.


Chômage : les chiffres d'août étaient faux à cause d'une erreur informatique
En cause, le système de relance automatique par SMS et par appels vocaux utilisé par Pôle Emploi et géré par l'opérateur SFR. Le système d'envoi automatique des relances de mise à jour par SMS n'a pas fonctionné, ou du moins partiellement. Résultat, un nombre indéterminé de vrais chômeurs n'a pas actualisé sa situation par étourderie, les sortants automatiquement des statistiques. L'actualisation de la situation mensuelle est en effet obligatoire pour tous les demandeurs d'emploi, que ceux ci soient indemnisés ou non, qu'ils soient en formation, ou encore travaillent à temps partiel. Ainsi donc, les fameux 50 000 demandeurs d'emploi en moins en août 2013 ne sont pas des chômeurs qui ont retrouvé du travail, mais qui ont oublié de s'actualiser de leur propre initiative. Les chiffres de Pôle Emploi publiés jeudi dernier indiquaient 270 000 radiations, contre 150 000 à 200 000 maximum en temps normal. Selon Pôle Emploi, "on peut estimer que le nombre de demandeurs d'emploi en catégories ABC aurait connu en août 2013 une diminution comprise entre 22.000 et 31.000 (soit entre -0,4% et -0,6%) ; pour la catégorie A, la diminution aurait été comprise entre 22.000 et 29.000 (soit entre -0,7% et -0,9%)". Ces chiffres sont communiqués au conditionnel, avec une marge d'erreur de près de 30 %, et élaborés par extrapolation. De quoi ? De "l'expérience". Pole Emploi sait vaguement dire combien de chômeurs oublient de se mettre à jour sans relance. Il faudra attendre le mois prochain pour connaitre les chiffres corrigés d'aout. "Pôle emploi déplore cet incident. Il présente ses excuses aux demandeurs d'emploi concernés et s'assure que cet incident n'a pas de conséquences pour eux notamment quant à leur indemnisation". On attend maintenant de connaitre les conséquences politiques d'un tel bug.


Jean-Baptiste Giraud
Jean-Baptiste Giraud est journaliste économique, passé par Radio France, BFM, LCI, TF1 et... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook