Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Croissance, déficit public : le Haut conseil des finances publiques moins optimiste que le gouvernement





Le 12 Avril 2017, par

L’hypothèse du retour du déficit public sous le seuil des 3% en 2018 semble « incertain », selon le Haut conseil des finances publiques (HCFP), qui se veut plus prudent que le gouvernement sur les prévisions de croissance.


Le gouvernement planche sur une hypothèse de 1,5% de hausse du PIB pour 2017 : au vu des enquêtes de conjoncture et de l’amélioration globale de la croissance partout dans le monde, cette estimation reste « plausible » selon le HCFP, mais gare. Non seulement la machine économique française a rencontré des difficultés inattendues en ce début d’année, mais encore le gouvernement ne prend pas en compte certaines données.

C’est le cas pour le déficit structurel, toujours sous-estimé selon l’institution. Cela « minimise l’équilibre des finances publiques à moyen terme », relève le rapport qui porte sur le programme de stabilité pour la période 2017 - 2020. La réduction du déficit structurel est une pomme de discorde entre Paris et Bruxelles… Quoi qu’il en soit, les hypothèses gouvernementales restent « légèrement supérieures » à celles de la plupart des prévisions disponibles, souligne encore le HCFP.

La Banque de France et plusieurs institutions internationales font osciller leurs prévisions entre 1,3% et 1,4%. Pour ce qui concerne le déficit public, le gouvernement a revu à la hausse son estimation : de 2,7% d’ici la fin 2017, il devrait maintenant se situer à 2,8%. On reste évidemment sous la barre des 3%, même si le HCFP n’y croit pas spécialement, invoquant des risques importants qui pèsent sur la réalisation des objectifs de déficit public, structurel et effectif, pour cette année.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising





















Rss
Twitter
Facebook