Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Deezer n'entre pas en Bourse





Le 28 Octobre 2015, par

Deezer, le champion français de l'écoute musicale en streaming, repousse son introduction en Bourse, qui était pourtant programmée pour ces prochains jours. L'entreprise estime que le moment n'est plus opportun.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Deezer ne sera donc pas la prochaine licorne de la high-tech française, ces sociétés dont la valorisation dépasse le milliard de dollars. Un club très fermé qui compte actuellement Criteo, Blablacar et Vente-Privée. L'objectif de cette introduction en Bourse était de lever 200 millions d'euros en proposant sur le marché 30% du capital de Deezer.

Malheureusement, le contexte a évolué depuis quelques jours. En un peu plus de trois mois d'existence, Apple Music a recruté 6,5 millions d'abonnés payants alors que Deezer en compte 6,3 millions, dont une vaste majorité provenant d'accords avec les opérateurs (notamment Orange). Netflix et Pandora, deux leaders dans leurs secteurs respectifs (la vidéo à la demande et le streaming musical) ont quant à eux vu leurs cotations plonger après la publication de résultats moins bons que prévu.

Dans ce contexte, Deezer a préféré surseoir son plongeon dans le grand bain boursier, sur la place de Paris en l'occurrence. Ce recul, qui n'est pas définitif, ne signifie pas pour autant que la French Tech a échoué : d'autres start-ups ont trouvé des financements sans en passer par la Bourse.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : deezer

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"
















Rss
Twitter
Facebook