Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Déficit public : Manuel Valls va tenter d’amadouer Angela Merkel





Le 22 Septembre 2014, par

Mission pédagogie pour Manuel Valls. Alors que la France se démène plus mal que bien avec son déficit public, et à l’heure où l’Allemagne approche l’équilibre de ses comptes publics, le Premier ministre va tenter d’expliquer à l’inflexible chancelière allemand les choix économiques de la France.


@Shutter
@Shutter

Visite sous haute tension pour Manuel Valls. Le Premier ministre débute lundi 22 septembre une visite de deux jours à Berlin, où il devrait rencontrer la chancelière allemande. Il doit essayer de convaincre Angela Merkel de la nécessité d’adapter le rythme de réduction des déficits. Une mission difficile, à l’heure où l’Allemagne demande à toute l’Europe de faire des efforts pour tenir les objectifs. 

 

Le voyage est préparé depuis des jours. Samedi, Manuel Valls indiquait qu’il se rendait à Berlin pour « changer les choses en Europe ». Ajoutant qu’il « faut une réorientation parce que la zone euro décroche en terme de croissance et d’inflation ». En clair, il s’agit d’amadouer l’Allemagne pour qu’elle accepte d’adapter le rythme de réduction des déficits. 

 

Un réorientation dont ne veut pas entendre parler Angela Merkel, dont le pays arrive très rapidement vers l’équilibre budgétaire. Les problèmes financiers de la France ne sont pour elle que le résultat d’une politique trop tiède, et de comptes publics qui ne cessent d’exploser. En vue évidemment, le fragile équilibre du moteur franco-allemand, toujours considéré comme nécessaire pour tirer l’Allemagne vers le haut. 

 

Il n’empêche que le message risque d’être difficile à faire passer. Angela Merkel ne cesse d’appeler l’Europe à plus de discipline. « Le respect de nos engagements en Europe, en particulier dans la zone euro, est devenu la marque de fabrique de la zone euro » a-t-elle notamment précisé. 



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook