Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Deutsche Bank : une amende moins élevée que prévu





Le 30 Septembre 2016, par

La Deutsche Bank pourrait s'en tirer à bon compte. Aux États-Unis, l'institution financière allemande avait au dessus de la tête une épée de Damoclès : une amende record de 14 milliards de dollars pour solder le scandale des subprimes.


Cette somme, réclamée par le Département américain de la Justice, contribue à la mauvaise passe actuelle de la banque et a fait chuter le cours de Bourse du groupe financier. Mais finalement, l'amende pourrait être beaucoup moins élevée que prévu. La Deutsche Bank pourrait n'avoir à payer « que » 5,4 milliards de dollars.

Il ne s'agit que d'une indiscrétion de l'AFP qui n'a pas été confirmé par aucune des parties en présence. Toutefois, elle a permis aux marchés de remonter quelque peu la pente en cette fin de semaine difficile, et surtout à l'action de la Deutsche Bank de regagner un peu de la valeur perdue de ces derniers jours (+7% ce vendredi 30 septembre).

La peur de voir la banque se transformer en une sorte de nouveau Lehman Brothers, avec tous les risques systémiques que cela implique, s'estompe donc… un peu. Le directeur général de la Deutsche Bank, John Cryan, a tenté de rassurer en rappelant les fondations « solides » de l'établissement. Ces bonnes paroles, et une amende moins élevée que prévue, pourront-elles faire revenir la confiance ?


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »
















Rss
Twitter
Facebook