Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Deux fois plus de chômeurs que d'emplois non pourvus en France





Le 2 Octobre 2013, par

Voila qui risque de compliquer considérablement la tâche du gouvernement en matière de relance de l'emploi en France. De fait les chômeurs continuent d'augmenter, et dépassent maintenant, largement, le nombre d'emplois disponibles sur le territoire national.


Beaucoup d'offre, beaucoup de demande, mais toujours plus de chômeurs. Un casse-tête pour le gouvernement ?
Beaucoup d'offre, beaucoup de demande, mais toujours plus de chômeurs. Un casse-tête pour le gouvernement ?
D'après le rapport du Conseil d'orientation pour l'emploi révélé hier, il existait environ 820 000 emplois non pourvus en France l'an dernier. Un chiffre qui a du mécaniquement augmenter en 2013. Ainsi, des postes de mécaniciens, de bouchers, d'agents de maintenance, d'électriciens, d'informaticiens, d'infirmier (la liste serait trop longue) restent actuellement vacants. Et pour une raison difficile à expliquer, aucun des 2,5 millions de chômeurs que compte la France ne serait prêt à les pourvoir.

Car c'est un fait, certains de ces emplois trouvent vite preneur, d'autres non ! C'est ainsi que 570 000 offres d'emploi ne sont toujours pas pourvues trois mois après leur publication, soit environ 70 % des offres. La situation va encore plus loin. 400 000 recrutements sont abandonnés chaque année du fait d'une carence de candidats correspondant au profil recherché.

C'est à n'y rien comprendre. Beaucoup d'offre, beaucoup de demandes, mais pour autant le pays compte toujours plus de personnes sans travail. On a vite fait d'imaginer que des flopées de chômeurs préfèrent rester inactifs plutôt qu'accepter un de ces jobs difficiles, souvent mal payés et aux horaires potentiellement contraignants. Mais là n'est pas la vraie raison.

D'après le rapport du Conseil d'orientation pour l'emploi, le problème est ailleurs. Tout d'abord, les compétences des candidats ne correspondraient pas à celles recherchées par l'employeur. Ensuite, les jobs en question ne seraient guère tentants ; ils sont situés parfois loin des lieux de résidence des demandeurs d'emploi et sont souvent à pourvoir seulement le temps d'une saison.

Pour tenter de remédier à ce mal, le gouvernement a mis en place cet été des formations pour 30 000 chômeurs en lien direct avec ces emplois vacants, avec l'objectif d'en développer 70 000 supplémentaires en 2014. Les emplois vacants, « c'est devenu la tarte à la crème, mais la crème a un peu tourné depuis le temps qu'on entend ce constat » avait déclaré François Hollande, décidé à prendre le taureau « par les cornes ». Une bonne chose, d'après le Conseil d'orientation pour l'emploi, mais qu'il faudrait répéter et intensifier.


Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook