Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Donald Trump menace les entreprises américaines candidates à la délocalisation





Le 4 Décembre 2016, par

Donald Trump joue de la carotte et du bâton pour empêcher les entreprises américaines de délocaliser. Le président élu, qui prendra ses fonctions le 20 janvier, n’hésite pas à tancer les sociétés… tout en leur promettant des baisses de charges.


Dans une série de tweets mis en ligne ce dimanche 4 décembre, Donald Trump menace donc les entreprises américaines attirées par les sirènes de charges plus légères ailleurs dans le monde. « Je vous en prie », écrit-il dans son style atypique, « avant de faire une erreur très coûteuse, vous êtes prévenues : on peut faire des affaires aux États-Unis ! ».

Le futur président des États-Unis était d’ailleurs en visite dans une usine de l’Indiana, au nord du pays, lors de sa « tournée de la victoire ». Grâce à la promesse d’un abattement fiscal, la direction de cette entreprise a accepté de conserver 1 000 emplois dans cet État. Une victoire certes, mais au prix d’une baisse des charges qui sera supportée par tous les contribuables.

Donald Trump a promis durant sa campagne, et une fois de plus sur Twitter, que sous sa gouvernance le pays allait « nettement réduire les impôts et la réglementation des entreprises ». Ça, c’est pour la carotte. Le bâton, c’est une menace : « Une entreprise qui quitte notre pays pour un autre pays, qui licencie ses employés, qui construit une nouvelle usine ou s’installe dans un autre pays en pensant pouvoir vendre ses produits aux États-Unis sans être punie se trompe ». Dans le programme de Trump figure en bonne place une taxe de 35% sur les produits importés, qui reste à mettre en place : les partenaires étrangers des États-Unis risquent de ne pas apprécier.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : donald trump

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"
















Rss
Twitter
Facebook