Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Donald Trump soutient publiquement la marque de sa fille Ivanka





Le 12 Février 2017, par

Avoir un père président des États-Unis ne garantit pas nécessairement le succès de son entreprise. C'est ce qu'est en train d'apprendre Ivanka Trump avec sa marque d'habillement.


Les produits de la marque Ivanka Trump ont été retirés de plusieurs grandes enseignes américaines : tour à tour, les magasins Sears, K-Mart et Nordstrom ont en effet décidé de ne plus distribuer les vêtements et accessoires promus par la fille de Donald Trump. Ces trois enseignes pointent du doigt la faible rentabilité de la marque. 
Voilà qui va fortement déplaire au nouveau président américain. Donald Trump avait en effet cloué au pilori la décision de Nordstrom de ne plus commercialiser les produits Ivanka Trump. Dans un tweet, il écrivait : « Ma fille a été traitée de manière si injuste par Nordstrom. Elle est une belle personne, qui me pousse toujours à prendre les bonnes décisions ». 
Mais malgré cette sortie publique inédite pour un président américain, la chaîne n'est pas revenue sur sa décision, entraînant même dans son sillage d'autres enseignes. Politiquement, l'affaire est aussi très délicate puisque ce tweet mélange allègrement les genres, à la croisée des intérêts privés de la famille Trump et du rôle joué par le patriarche. Plusieurs responsables américains ont pointé un problème éthique.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : donald trump

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"

Fusions acquisitions : les pièges de l’engagement

Louis BERNARD, auteur de "La gestion de crise illustrée", nous livre les enseignements de la crise des missiles de Cuba
















Rss
Twitter
Facebook