Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

En Suisse, on pourra acheter des burgers d'insectes





Le 20 Août 2017, par

La Suisse va devenir le premier pays en Europe à autoriser la consommation de viande… d'insecte. Des burgers et des boulettes vont apparaitre dans les rayons d'une grande enseigne.


Depuis le 1er mai dernier, la Suisse autorise la consommation par l'homme de trois espèces d'insectes : grillons, vers de farine, sauterelles ou criquets migrateurs peuvent faire partie des habitudes alimentaires des habitants suisses. Du jamais vu en Europe, malgré une mise en place plus longue que prévue : il a en effet fallu attendre quatre mois avant de trouver de la viande d'insecte bonne à la consommation humaine dans les étals.

Selon la loi suisse, ce n'est qu'à la quatrième génération que ces insectes peuvent être consommés par l'homme. Auparavant, ils ne sont comestibles que pour les animaux. Coop, le deuxième plus important distributeur en Suisse, a annoncé que les premiers burgers et boulettes à base d'insectes (des vers de farine, plus précisément) allaient être disponibles dès ce lundi 21 août dans une sélection restreinte de supermarchés ainsi que sur internet. L'enseigne a l'intention d'élargir la vente de ce produit à plus de magasins par la suite.

Coop n'utilise pas des insectes suisses, mais des vers de farine importés. On ignore le pays d'origine de la matière première de cette viande, mais pour qu'elle puisse être consommée en Suisse, il faut que l'exportateur respecte les règles sanitaires sur les denrées alimentaires, et l'entreprise a pour obligation d'être contrôlée par les autorités du pays d'export. Il n'est pas certain que ces précautions soient suffisantes pour rassurer le consommateur : il y a aussi beaucoup de pédagogie à faire pour le pousser à acheter de la viande d'insecte.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : alimentation

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France
















Rss
Twitter
Facebook