Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

EssilorLuxottica : naissance d'un géant de l'optique





Le 16 Janvier 2017, par

Spectaculaire. Il n'y a pas d'autre mot pour qualifier la fusion entre le français Essilor, le numéro un mondial des verres ophtalmiques, et l'italien Luxottica, premier fabriquant de lunettes au monde.


Les chiffres de cette fusion donne le vertige : le nouveau groupe, leader mondial de l'optique, compte plus de 140 000 employés, il pèse 15 milliards d'euros de chiffre d'affaires et sa capitalisation boursière s'établi à 50 milliards d'euros. Le siège du groupe est situé en France, en région parisienne à Charenton-le-Pont.

Les deux entreprises une fois unifiées seront baptisées EssilorLuxottica. Le nouvel ensemble aura pour PDG Leonardo Del Vecchio, 81 ans, fondateur et patron actuel de Luxottica. Son homologue d'Essilor, Hubert Sagnières, 20 ans plus jeune, héritera du poste de vice-PDG délégué. Les deux partageront des pouvoirs similaires. Le conseil d'administration sera composé à parité de représentants des deux sociétés.

L'atout de ce mariage est que les deux groupes ont des activités complémentaires. Il y a peu de risques, sur le papier, que les principaux dirigeants se marchent sur les pieds. L'opération doit être finalisée d'ici la fin de l'année ; il faudra toutefois obtenir le feu vert des régulateurs de la concurrence. en 2013, Essilor et Luxottica avaient déjà tenté un rapprochement, sans y parvenir.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : optique

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »
















Rss
Twitter
Facebook