Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Et pourquoi pas la semaine de 3 jours ?





Le 23 Juillet 2014, par

Carlos Slim, magnat mexicain des télécoms et deuxième fortune mondiale, n'est pas vraiment reconnu pour son côté iconoclaste. Pourtant, sa dernière proposition fait des remous et pour cause : elle propose de travailler… moins.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Étonnant de la part de ce richissime homme d'affaires ! Il propose rien moins que de travailler 3 jours par semaine histoire d'assurer à tous un emploi et une retraite. Alors que la semaine des 35 heures est toujours dans le collimateur de ses adversaires, la proposition de Slim a de quoi détonner… mais elle ne s'arrête évidemment pas là. Dans la foulée, il veut aussi repousser l'âge de départ à la retraite qui serait fixé à 70 ans, voire plus encore.
 
Les cotisations retraite, qui pèsent sur les actifs et les entreprises, en seraient d'autant allégées, ce qui permettrait au passage de soutenir la croissance puisque les salariés disposeraient de plus de pouvoir d'achat. Sans compter les bienfaits pour les comptes publics… Évidemment, il faudra mettre en place des mesures compensatoires pour ceux qui verraient la retraite s'éloigner à grands pas.
 
L'autre mesure de souplesse proposée par Slim est que cette demie-semaine de travail ne serait finalement guère plus courte que celle des 35 heures. Les salariés seraient ainsi tenus de travailler onze heures par jour (soit 33 heures par semaine). Voilà qui aurait le mérite de doubler la productivité d'une entreprise qui pourrait mettre en place deux équipes (deux fois trois jours) afin de traiter tous les dossiers. Reste à savoir si on peut rester réellement productif durant onze heures et ne plus rien faire les quatre jours suivants…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : travail

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook