Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

FIAT devient l’unique propriétaire de Chrysler pour 2,65 milliards de dollars





Le 2 Janvier 2014, par

Le constructeur italien Fiat commence l’année 2014 avec une acquisition historique : l’entreprise basée à Turin devient l’unique propriétaire du constructeur américain Chrysler après le rachat du restant des actions détenues par le syndicat américain Uaw. Une transaction qui lui aura coûté 2,65 milliards d’euros.


Le Lingotto à Turin, un des principaux sites industriels de FIAT. cc/flickr/dalbera
Le Lingotto à Turin, un des principaux sites industriels de FIAT. cc/flickr/dalbera
Les discussions entre l’Uaw et Fiat avaient débuté avant Noël, les deux groupes espéraient trouver un accord en cette fin d’année. Il aura été trouvé et il a été annoncé le 1er janvier 2014 par le groupe italien qui se félicite de cette réussite et, en particulier, des conditions très favorables de cette vente.

Sergio Marchionne, administrateur délégué de Fiat, et John Elkann, président du constructeur italien, ont procédé par étapes pour prendre le contrôle intégral de Chrysler. Initialement, lorsque le constructeur américain sortait de la faillite en 2009, Fiat n’avait que 20% du capital. En 2011, Fiat a pris le contrôle de la société en achetant encore 38,5% de Chrysler. Actionnaire majoritaire, Fiat a toujours voulu s’emparer de la totalité de l’américain, stratégique pour sa survie.

En effet, Fiat est frappée de plein fouet par la crise économique européenne et ses ventes sont en chute libre sur le Vieux Continent. Chrysler, de son coté, a connu une année exceptionnelle avec un bénéfice net de 1,23 milliards d’euros ce qui a permis à Fiat de ne pas être en déficit en 2013. Il était donc stratégique pour Fiat de posséder l’intégralité de Chrysler.

Si cette volonté est connue depuis longtemps, Fiat et l’Uaw n’arrivaient pas à trouver un accord concernant la vente. Le syndicat américain demandait 3,6 milliards d’euros au groupe Italien pour lui céder les 41,5% restants, un prix trop élevé pour le constructeur italien.

Au final, ce ne seront que 2,65 milliards d’euros que touchera l’Uaw pour ses parts de Chrysler, plus 510 millions d’euros supplémentaires en quatre ans. Chrysler supportera la vente à hauteur de 1,38 milliard d’euros tandis que Fiat ne déboursera de son côté que 1,27 milliard d’euros.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook