Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fermeture de la manufacture Pleyel





Le 13 Novembre 2013

Le 12 novembre 2013, la manufacture de pianos Pleyel a annoncé la cessation de ses activités et la fermeture de son dernier site de production, à Saint-Denis.


La fin de plus de 200 ans d’histoire

crédit: wikimedia
crédit: wikimedia

L’annonce de la Confédération Française des métiers d’art (CFMA) est tombée hier : le plus ancien manufacturier de pianos encore en activité dans le monde, fondé en 1807 par Ignace Pleyel, les ateliers avaient déjà dû faire face à une réduction drastique de la production en 2007. Le site de d’Alès avait été fermé, et la production réduite de manière drastique pour permettre à l’entreprise de se positionner sur le segment haut de gamme des pianos : de 1700 exemplaires produits en 2000, la production était passée à une vingtaine aujourd’hui. En plus de pianos très haut de gamme, l’atelier avait également fait une tentative de lancement dans le secteur du mobilier de luxe, notamment en bois. En vain. Face notamment à la concurrence sud-coréenne, japonaise et chinoise, le fabricant français n'est pas parvenu faire prévaloir son savoir-faire et sa conception de l’excellence.


La présidence du Conservatoire international de musique de Paris déplore "une grande catastrophe pour l'école du piano français". Mais les interrogations se multiplient également : "Cette disparition est symptomatique du plan social de grande ampleur actuellement à l'œuvre dans le secteur des métiers d'art. Chaque jour, des ateliers et des savoir-faire ancestraux, constitutifs de l'ADN économique et culturel de notre pays, disparaissent", commente le CFMA. De son côté, le président des pianos Klein, concurrent de Pleyel, a lancé un appel à conserver le patrimoine artisanal français en la matière, un « facteur de rayonnement culturel essentiel pour la France à l'étranger". Les pianos Pleyel avaient bénéficié, en 2008, de l’obtention du nouveau label Entreprise du patrimoine vivant. Ce label n’a, apparemment, pas suffit. Reste que le modèle artisanal, un modèle dans une situation difficile, en particulier dans le domaine des arts, est désormais à un carrefour de son existence. La fin des ateliers Pleyel, pourtant mondialement réputés, est un signal fort pour les acteurs français.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook