Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fitch baisse la note souveraine de la France





Le 15 Décembre 2014, par

L'agence de notation Fitch a décidé de baisser la note souveraine de la France, qui passe de AA+ à AA. Cette décision, assortie d'une perspective « stable », ne devrait toutefois pas avoir d'impact.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Fitch sanctionne ici des perspectives de croissance moindres, une conjoncture faible qui va éloigner le pays de ses prévisions de réduction des déficits, juge l'agence. La croissance française devrait ainsi se révéler moins importante que la moyenne européenne en 2014, et on souligne que c'est là une première en quatre ans.

Cette dégradation de la note était attendue depuis le 14 octobre : Fitch avait alors annoncé une « perspective négative » pour la note souveraine de la France. « La poursuite d'une période de piètres performances économiques, qui a commencé en 2012, accroît les incertitudes au sujet des perspectives de croissance sur le moyen terme », écrit Fitch.

Du côté du gouvernement, on se contente de prendre note de cette décision. À Bercy, on souligne surtout avoir revu à la baisse les prévisions du déficit public, qui devrait être de 4,1% au lieu des 4,3% prévus pour 2014. Fitch continue de prévoir 4,4% de déficit pour cette année. Michel Sapin, le ministre des Finances, estime que la qualité de la signature du pays n'est pas remise en cause, d'ailleurs la France n'a jamais emprunté à si bas taux. « La dette française est parmi les plus sûres et les plus liquides au monde, avec une charge de la dette contenue », rassure Bercy.

Tout cela n'a pas empêché Standard & Poor's d'avoir dégradé la perspective de la France mi octobre, passée de « stable » à « négative ».


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : fitch, note

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook