Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

France : une croissance nulle pour le deuxième trimestre





Le 14 Août 2015, par

Le bilan économique de la France au deuxième trimestre est moins bon qu’espéré. Les chiffres préliminaires de l’INSEE annoncent en effet que le PIB a stagné alors que les économistes attendaient une croissance de +0,2%.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
L’INSEE n’avait pas de très bonnes nouvelles à annoncer concernant l’état de l’économie en France au second trimestre. C’est l’investissement en biens d’équipements qui plombe la croissance, cet indicateur ayant trébuché de -0,3%. La consommation des ménages, véritable moteur économique du pays, est elle en légère croissance de +0,1%, alors qu’elle se montait à +0,9% au premier trimestre. 

Pour le huitième trimestre consécutif, le secteur de la construction est en recul avec une baisse de -1,3%. En revanche, le commerce extérieur, qui bénéficie de la basse de l’euro face au dollar, affiche une croissance de 0,3%. Tout cela aurait dû porter la hausse du PIB à +0,4%, mais voilà : le déstockage a coûté cher, soit… 0,4 points de PIB. Résultat nul au final, donc.

Du côté de l’Allemagne, la croissance a été de +0,4% au deuxième trimestre, un bon chiffre sur le papier, mais les estimations étaient de +0,5%. La Grande-Bretagne, toujours en grande forme, avait annoncé une hausse de +0,7%. L’acquis de croissance pour la France est de +0,8% pour 2015.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"

Fusions acquisitions : les pièges de l’engagement

Louis BERNARD, auteur de "La gestion de crise illustrée", nous livre les enseignements de la crise des missiles de Cuba
















Rss
Twitter
Facebook