Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fraude dans les transports : Valérie Pécresse propose la carte d'identité obligatoire





Le 12 Mai 2015, par

Pour lutter contre la fraude, la candidate désignée par l'UMP pour conduire la liste d'union de la droite en Ile-de-France propose une mesure choc : exiger que les passagers des transports en commun disposent d'une pièce d'identité, en cas de contrôle.


Il faut dire que la fraude dans les transports parisiens coûte un bras à la collectivité, puisqu'au final, celui qui paye, c'est le contribuable, pour compenser le manque à gagner. Elle est évaluée à 200 à 400 millions d'euros , (par défintion, on n'attrape pas tous les fraudeurs) et seuls... 5 % des amendes établies (qui sont epsilonesques par rapport au montant de la fraude !) sont recouvrées !  En cause ? Bien évidemment, les fausses déclarations d'identité, et les fausses adresses, données par les contrevenants, rendant le risque de prendre une amende bien peu menaçant.


C'est pour cela que Valérie Pécresse propose d'imposer aux voyageurs de pouvoir prouver leur identité. Problème : la détention d'une pièce d'identité n'est pas obligatoire en France, et de facto, il n'est pas non plus obligatoire d'en posséder une sur la voie publique ! 

Conséquence : la proposition de Valérie Pécresse pourrait se heurter à une impossibilité constitutionnelle d'avoir une telle exigence à l'égard des voyageurs. L'autre problème de cette mesure, c'est que les agents assermentés ne peuvent contraindre un voyageur à présenter une pièce d'identité. Il faudrait pour cela faire appel  à la police, pour les récalcitrants. Pour percevoir ou établir seulement déjà une amende d'un montant de 50 euros dans le métro, le bilan, pour la collectivité, serait foncièrement négatif... 


Jean-Baptiste Giraud
Jean-Baptiste Giraud est journaliste économique, passé par Radio France, BFM, LCI, TF1 et... En savoir plus sur cet auteur

Tags : A la une

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook