Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

GDF Suez : lancement de l’exploitation du gaz de schiste





Le 28 Octobre 2013

GDF Suez a conclu un accord en vue d’obtenir les licences d’exploration en vue d’exploiter du gaz de schiste au Royaume-Uni. Cette acquisition s’inscrit dans le lancement d’un processus d’exploitation généralisée de ce gaz outre-Manche.


Un accord d’ampleur au Royaume-Uni

Logo GDF Suez
Logo GDF Suez

Au terme de cet accord avec Dart Energy, GDF Suez contribuera à l’exploration du bassin de schiste du Bowland, à hauteur de 25%. L’australien Dart Energy détiendra quant à lui une participation de 75%, ainsi que l’exploitation des licences. Dans ce contexte, la division britannique du groupe, GDF Suez E&P UK versera 12 millions de dollars une fois l’accord conclu, et financera également les coûts d’exploration de Dart Energy à hauteur de 27 millions de dollars. Jean-Marie Dauger, Directeur Général Adjoint de GDF Suez s’est de son côté réjouit de la nouvelle : «Nous sommes très confiants sur le potentiel de gaz de schiste au Royaume-Uni et sa future contribution à la sécurité énergétique britannique. GDF SUEZ se réjouit de ce premier investissement dans le gaz de schiste qui complète la présence déjà importante du Groupe au Royaume-Uni. » Une fois obtenue l’autorisation du Département de l’Energie et du Changement Climatique, l’accord signé permettra à GDF Suez et à son partenaire d’accélérer l’exploration d’un bassin de plus de 1300 km2 et à la capacité maximum de 64 000 milliards de mètres cubes. 4 puits cibleraient alors le gaz de schiste, et d’autres, en nombre encore indéterminé, s’attèlerait à l’exploitation de gaz de houille également présent.


Le lancement dans le gaz de schiste

En se lançant dans l’exploration onshore, c’est-à-dire sur terre, GDF Suez renforce un peu plus sa présence au Royaume-Uni. Outre la participation à l’exploration du bassin de schiste du Bowland, le groupe français a également consolidé sa coopération avec Dart Energy, concernant notamment la gestion des eaux, les services liés à l’environnement, mais également le partage de connaissance en ce qui concerne l’exploitation des gazes non conventionnels. Cette collaboration renforce encore d’avantage, de manière plus générale, la présence de GDF Suez en Grande-Bretagne. Mais outre ce renforcement sur le marché britannique, c’est surtout le lancement du groupe français dans l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste qui marque une nouvelle étape dans son développement. Jusqu’ici, GDF Suez s’était contenté de lister les pays qui feraient l’objet d’une éventuelle démarche d’exploration. C’est donc une première pour le groupe, qui n’exclut par ailleurs pas de lancer dans la prospection d'hydrocarbures de schiste dans d’autres pays, tels que la Chine, la Pologne, le Brésil ou l’Algérie.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook