Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Google se défend de ne pas payer suffisamment d’impôts





Le 17 Juillet 2016, par

Google n’a pas vraiment bonne presse auprès des services fiscaux nationaux. La multinationale américaine sait exploiter les failles dans le droit fiscal international pour optimiser sa feuille d’impôts, provoquant ici et là des controverses et des enquêtes du fisc.


C’est le cas en France et en Espagne : des perquisitions ont eu lieu dans les locaux parisiens et madrilènes de Google en mai et en juin pour contrôler les pratiques fiscales des filiales du moteur de recherche. Plus globalement, plusieurs enquêtes ont été ouvertes au niveau de la commission européennes, pas uniquement sur ce sujet mais aussi sur des problèmes d’abus de position dominante.

Bref, Google est dans l’œil du cyclone et il faut à l’entreprise montrer patte blanche. C’est ce à quoi s’est attelé le patron de l’entreprise, Sundar Pichai, dans le quotidien allemand Die Zeit. Il y explique que la société paie ses impôts de manière analogue « à la moyenne du taux d'imposition dans l'OCDE. En fonction de la structure du droit fiscal existant, la plupart des entreprises payent la plus grande partie de leurs impôts dans leur pays d'origine ».

Il indique néanmoins q’il y a ici certainement moyen d’améliorer les choses pour les États ; il prône un « développement du système fiscal global » auquel Google se pliera, évidemment. La balle est dans le camp des politiques qui, seuls, ont la possibilité de créer et voter ce cadre global. Cela paraît mal parti, certains États comme l’Irlande ayant fait du dumping fiscal une arme stratégique de compétitivité.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : google

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook