Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Impôt sur le revenu : les contribuables les plus aisés pèsent toujours plus lourd dans les recettes





Le 3 Août 2017, par

La majorité des recettes de l'impôt sur le revenu provient des foyers fiscaux les plus fortunés. La répartition des recettes par tranche de revenus pour 2016 dévoilée par l'administration fiscale ce jeudi 3 août montre que 70% des recettes sont versées par un foyer fiscal sur dix.


Ce sont les contribuables qui déclarent 100 000 euros de revenus annuels qui sont à l'origine de 70% des recettes de l'impôt sur le revenu, d'après ces chiffres publiés par Les Echos. Les ménages à 200 000 euros (ils sont environ 750 000 en France) « pèsent » eux 40% des recettes. Les foyers fiscaux à 200 000 euros, qui ne représentent que 0,4% de la population, ont eux généré 22% des recettes de l'IR ; quant à ceux qui ont déclaré 1 million d'euros et plus, ils ont représenté l'an dernier 5,4% des recettes… alors qu'ils ne sont que 6 400 en tout et pour tout. 

Plus les revenus sont élevés, plus l'imposition est importante. C'est le principe de la progressivité de l'impôt sur le revenu, après tout. Mais la concentration vers les tranches les plus hautes s'accroit d'année en année. Les contribuables à 100 000 euros représentaient en 2015 39,2% des recettes de l'IR, soit 0,8 point de moins qu'en 2016. Comment expliquer cette progression de la concentration ? Il y a une bonne nouvelle finalement : le nombre de contribuables à 100 000 euros et plus a augmenté de 3% l'an dernier (1 267 foyers supplémentaires ont déclaré 1 million d'euros et plus).

Il y a évidemment des événements conjoncturels comme la vente d'un bien immobilier qui sont de nature à faire basculer un contribuable dans une tranche supérieure. En 2016, les recettes générées par l'impôt sur le revenu ont représenté 76,5 milliards d'euros pour les caisses publiques. En 2015, le montant était de 69,6 millions d'euros. La hausse est donc sensible d'une année sur l'autre.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"