Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Industrie Pharmaceutique : fusion historique entre Abbvie et Shire en vue





Le 15 Juillet 2014, par

Rien n’est encore définitif mais les discussions sont très avancées et Shire aurait même déjà accepté l’offre d’Abbvie sur son rachat : une offre qui se compte en dizaines de milliards de dollars, 53,7 milliards de dollars pour être précis. De quoi en faire la plus grosse acquisition du secteur pharmaceutique de cette année 2014. Et c’est Abbvie qui a le plus à y gagner.


cc/flickr/e-maginart.com
cc/flickr/e-maginart.com
Abbvie est issue de la scission du groupe pharmaceutique Abbott qui a eu lieu en janvier 2013. Une solution qui a permis à Abbott de regrouper toutes ses activités dans la biotechnologie sous un même nom. Mais avec cette fusion, Abbvie tente de ses diversifier.
 
Actuellement, sur les 18,8 milliards de dollars de chiffre d’affaires d’Abbvie, quelques 60% sont réalisés via un seul produit, le traitement Humira destiné aux personnes souffrant de polyarthrite rhumatoïde. Le laboratoire manque donc de diversification ce que devrait lui apporte Shire pour un montant compris entre 6 et 8 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel.
 
Mais ce qui intéresse sans doute encore plus Abbvie c’est une question d’imposition ; car Shire a son siège social en Irlande et l’Irlande a une fiscalité particulièrement avantageuse pour les entreprises raison pour laquelle elle est souvent choisie par des géants tels que Google ou Amazon. Le taux d’imposition pour les entreprises en Irlande n’est en effet que de 13%, un des taux les plus bas de l’Union Européenne.
 
En rachetant Shire, cotée par ailleurs à Londres, Abbvie peut faire du siège social de Shire le siège social de la nouvelle entité issue de la fusion et ainsi bénéficier pour l’intégralité de son nouveau chiffre d’affaires, que les experts estiment entre 25 et 27 milliards de dollars après y avoir intégré les ventes de Shire, de ce taux d’imposition très favorable.
 
Si l’opération se fait, les deux groupes étant en train de fignoler les détails, les actionnaires de Shire devraient détenir entre 22% et 25% du capital d’Abbvie.
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook