Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Kingfisher part à l'assaut de Mr Bricolage





Le 3 Avril 2014, par

Le secteur du bricolage est en France, en pleine concentration. Le marché, qui a enflammé la polémique en début d'année avec le travail dominical, va se concentrer encore plus avec la proposition de rachat de Mr Bricolage par Kingfisher.


Le spécialiste britannique du bricolage, qui détient déjà Castorama et Brico Dépôt, compte s'offrir le numéro trois du marché français. L'enseigne Mr Bricolage, c'est un véritable réseau quadrillant le territoire, avec 809 magasins en propre comme en franchise, et 69 magasins répartis dans une dizaine de pays. Autant dire un mastodonte de la distribution de produits de bricolage, dont l'acquisition coûtera 275 millions d'euros à Kingfisher.
 
Le groupe britannique compte s'offrir l'enseigne avant la fin de son exercice 2014/2015, pas avant février 2015 donc. Un délai sans doute nécessaire afin de passer par les fourches caudines de l'Autorité de la Concurrence, et aussi pour orchestrer le meccano du rachat proprement dit. Kingfisher veut ainsi racheter les 41,9% de Mr Bricolage détenus par l'ANPF, ainsi que les 26,2% possédés par la famille Tabur, au prix de 15 euros du titre. Un tarif qui serait celui proposé ensuite aux petits actionnaires.
 
Afin de rassurer les franchisés, Kingfisher annonce que « le réseau existant de franchisés et d’affiliés de Mr Bricolage sera maintenu », ce qui est une bonne nouvelle, et surtout que « ses membres se verront offrir des conditions commerciales améliorées », sans plus de précision. Cette troisième enseigne française que l'entreprise britannique rajoute à son catalogue apporte au groupe une marque « solide et complémentaire des deux marques couronnées de succès en France ».
 
Le secteur de la distribution de produits du bricolage va t-il souffrir en France d'une trop grande concentration ? Cela signifierait moins de concurrence entre les enseignes, ce qui n'est jamais une bonne nouvelle pour les consommateurs.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook