Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’ADEME confirme sa participation au financement de l’innovation dans le secteur maritime





Le 22 Octobre 2013


Soutenir un secteur compétitif

L’ADEME confirme sa participation au financement de l’innovation dans le secteur maritime

Le secteur français de la construction navale se place aujourd’hui au 6ème rang mondial. Pour conserver cet avantage compétitif, l’Etat avait procédé, en 2011, à un Appel à Manifestations d’Intérêt. Deux ans plus tard, c’est six projets qui sont désormais soutenus par l’ADEME, en leur permettant notamment de faire face aux nouvelles problématiques environnementales. Un nouvel Appel à Manifestations d’Intérêt est ouvert, engagé sur la thématique « Navires du futur », soutenu par une enveloppe de 100 millions d’euros. Cet appel à l’innovation a pour but de repenser le bateau en général, mais pas uniquement. Stimuler, en l’occurrence par l’aspect environnemental, l’innovation dans secteur de la construction navale, c’est également repenser tout notre rapport aux pratiques commerciales et de plaisances dans lesquelles le bateau de demain à un rôle potentiellement central à jouer. Pour l’Etat, il s’agît donc aujourd’hui de soutenir un secteur compétitif et qui constitue une des clefs de l’avenir industriel du pays.


Une continuité dans le soutien à l’innovation

Les six bénéficiaires de l’Appel à Manifestations d’Intérêt de juillet 2011 sont déjà financés par l’Etat à hauteur de 35 millions d’euros. Il s’agît des projets Arpege, qui propose une innovation du navire de pêche, notamment en matière de consommation de carburant, Autoprotection, qui entend développer de nouvelles solutions vis-à-vis des risques de piraterie maritime. Les projets Navalis et Windkeeper concernent, quant à eux, de nouvelles réponses aux problématiques associées aux travaux de maintenance des installations éoliennes offshore. Enfin, les projets Voilier du Futur et Genesis concernent les navires de plaisance de moyen et de fort tonnage. Le cru 2013, qui s’articule autour du thème du « navire écologique ». Il s’inscrit dans la continuité du Programme des Investissements d’Avenir, et va néanmoins plus loin dans la dotation du financement. En ce sens, il s'agit d'un apport de poids à l’innovation d’un secteur qui demeure l’otage du prix des hydrocarbures, mais dont le rôle central en matière commerciale et touristique n’est pas près de diminuer.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook