Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’État nationalise les chantiers navals de Saint-Nazaire





Le 27 Juillet 2017, par

C’est un dossier emblématique de la politique industrielle d’Emmanuel Macron : l’État a décidé de nationaliser les chantiers navals de l’Atlantique en acquérant 100% du capital de l’opérateur STX France.


Peu de temps après son accession à la présidence, Emmanuel Macron s’était rendu à Saint-Nazaire visiter les chantiers de l’Atlantique. Il a à cette occasion fait part de sa volonté de revoir la structure capitalistique de l’accord noué entre le précédent gouvernement et Fincantieri, qui donnait au groupe italien 55% du capital de STX France. La nouvelle proposition est un schéma « 50 - 50 », que la partie italienne a refusé de signer. Ce mercredi, le ministre italien du Développement économique a donné une fin de non-recevoir à ce projet.

 

L’État avait jusqu’au 29 juillet pour faire valoir ses droits de préemption sur les chantiers de Saint-Nazaire, ces derniers étant considéré comme stratégiques. Les pouvoirs publics ont donc décidé d’agir en achetant pour 80 millions d’euros la totalité du capital de l’opérateur. L’objectif est de défendre les intérêts de la France, et surtout de pousser le gouvernement italien et Fincantieri à se rasseoir autour de la table afin de négocier le projet porté par le chef de l’État, à savoir de transformer les chantiers en « Airbus du naval civile et militaire ».

 

Mais ce changement de pied ambitieux demande du temps et surtout, il faudra convaincre des partenaires italiens refroidis par ce retournement de veste de la France. On peut s’attendre à un nouveau ballet diplomatique entre Paris et Rome pour faire passer la pilule amère et surtout, pour mettre sur pied ce nouveau projet. Les chantiers emploient 2 700 personnes qui ont du travail pour les onze prochaines années. Le temps de voir venir.

 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : STX France

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?