Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’Insee revoit la croissance à la baisse pour 2016





Le 15 Décembre 2016, par

Au quatrième trimestre, la croissance en France devrait s’établir à 0,4%, d’après l’Insee qui a livré sa note conjoncturelle trimestrielle ce jeudi 15 décembre.


C’est mieux qu’au troisième trimestre (+0,2%) et surtout, bien mieux qu’au second trimestre durant lequel la machine économique tricolore avait connu un trou d’air (-0,1%). Le printemps avait été marqué par le mouvement de contestation contre la loi Travail, avec de nombreux blocages et des manifestations parfois violentes.

Sur l’ensemble de l’année 2016, l’Insee estime que la croissance s’établira à 1,2%, moins que la prévision précédente de 1,3%. Heureusement que le premier trimestre a été solide (0,6%). Cette croissance sera finalement identique à celle de 2015. Le gouvernement attendait mieux avec une estimation de 1,5% pour 2016, puis de 1,4% le mois dernier.

L’Insee estime que le rythme de la croissance devrait être semblable l’année prochaine, si toutefois les incertitudes liées au Brexit — les négociations débuteront en mars - et à l’élection de Donald Trump sont levées. Au premier trimestre 2017, la croissance devrait s’établir à 0,3%, puis 0,4% au second. Il faudra connaître deux très bons derniers trimestres (0,6% chacun) pour atteindre la prévision de 1,5% du gouvernement.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"

Fusions acquisitions : les pièges de l’engagement

Louis BERNARD, auteur de "La gestion de crise illustrée", nous livre les enseignements de la crise des missiles de Cuba
















Rss
Twitter
Facebook