Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'Italie devient le premier producteur de vin du monde en 2013





Le 4 Novembre 2013, par

La première place dans le classement des pays producteurs de vin était détenue depuis quelques années par la France. Mais la mauvaise conjoncture économique et climatique de l'année 2013 a renversé ce classement permettant à l'Italie de passer en tête, selon l'Organisation mondiale du Vin.


cc/flickr/Samuel Mariot
cc/flickr/Samuel Mariot

Malgré une hausse de la production française de 7%, les vendanges dans l'Hexagone n'auraient permis de produire que 44 millions d'hectolitres de vin. Les vignobles italiens auraient permis de récolter 45 millions d'hectolitres de vin permettant au pays de prendre la première place du classement pour cette année.


Une première place qui s'accompagne, d'après la Coldiretti, l'association des cultivateurs italiens, d'une année particulièrement bonne en qualité avec quelques crus qui se pré annoncent exceptionnels pour les vins italiens classés DOC, en particulier pour les vins rouges tels que le Chianti, le Barolo et le Brunelle di Montalcino. Une bonne nouvelle pour les amateurs italiens de vin qui ont de plus en plus tendance à consommer la production locale voire ultra locale et continuent de préférer les vignobles de la péninsule aux vignobles étrangers.


Après l'Italie et la France, le classement mondial continue avec à la troisième place l'Espagne qui a produit cette année 40 millions d'hectolitres de vin. A remarquer la forte progression de sa production, en hausse de 23% par rapport à 2012.


L'année 2013 a été, pour le vin italien, l'année de tous les records avec pour la première fois un chiffre d'affaires de 5 milliards d'euros poussé notamment par une hausse de 9% des ventes à l'étranger. En termes d'exportations, toutefois, la France garde sa première place au classement mondial suivie de l'Italie, l'Espagne et l'Australie.


La production de vin, qui semble globalement en hausse, ne permettra toutefois pas de palier le risque de pénurie mondiale de vin mise en avant par Morgan Stanley dans un rapport publié la semaine dernière.



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook