Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’UFC-Que Choisir très mécontent de SFR





Le 15 Février 2016, par

SFR est dans le collimateur de l’UFC-Que Choisir. L’opérateur au carré rouge, acquis par le groupe Altice en 2014, rencontre de sérieuses difficultés à fusionner ses offres avec Numericable. Résultat : des clients en colère et un niveau mécontentent « sans précédent ».


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Le service d’information juridique de l’association de consommateurs a ouvert 175 dossiers de contentieux envers le groupe (153 pour SFR, 22 pour Numericable) pour le seul dernier trimestre 2015. C’est plus que pour Orange (124 dossiers), Free (45) et Bouygues Telecom (42).

Problèmes de facturation, mauvaise gestion des demandes, voire oublis de prestations, le tableau n’est vraiment pas rose pour Numericable SFR. Le groupe a beau ne représenter 20% du marché de la téléphonie, il concentre à lui seul 44% des litiges enregistrés par l’UFC-Que Choisir en 2015 ! Il reste encore beaucoup de travail pour harmoniser le service à la clientèle.

Le taux de satisfaction a également fortement chuté l’an dernier. « 77 % des clients mobiles de SFR se disaient satisfaits des services de leur opérateur », explique l’association, ce qui est une baisse drastique de 10 points sur les deux années précédentes. Free Mobile affiche de son côté 45% de satisfaction.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : sfr

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"