Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’appli pour montres connectées contre la fraude au président





Le 20 Mai 2015, par

Connaissez-vous la « fraude au président » ? Cette technique permet à un escroc de se faire passer pour le responsable d’une entreprise et demander le paiement d’une facture — bidon —.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Cette technique, qui demande du bagout et une certain culot, sévit surtout dans les entreprises de taille moyenne à importante, où le service financier ne connait pas forcément tous les dirigeants de la société. Il est ainsi plus facile de tromper son monde.

Pour s’éviter ce genre de problème toujours pénible, la Banque Populaire a mis au point une application pour Apple Watch et Android Wear. Ce logiciel informe le chef d’entreprise des flux d’argent sortants et entrants de sa société. Il recevra une notification en cas de virement réalisé par l’entreprise.

Surtout, l’application affichera le pays vers lequel un virement sera effectué. Si ce pays lui semble suspect ou atypique, comme c’est le cas pour les « fraudes au président », il pourra le refuser directement depuis son poignet. Une mesure de sécurité originale et qui pourrait bien freiner ce type d’escroquerie.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : apple watch

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »
















Rss
Twitter
Facebook