Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'investissement français dans la recherche est insuffisant





Le 14 Juin 2016, par

La France investit-elle suffisamment dans son intelligence ? Non; répond le Conseil économique et social (CESE), qui a rendu son rapport annuel sur l'état de la France. Et il n'est pas particulièrement brillant pour l'Hexagone.


C'est notamment le cas pour les investissements d'avenir. Le CESE a calculé que l'effort de recherche du pays avait été de 2,3% du PIB, loin donc des 3%, l'objectif de la stratégie de Lisbonne. En 2000, les États membres de l'Union européenne décidaient d'investir lourdement afin de transformer la zone en "économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde".

Cet objectif devait être atteint en 2010. Mais depuis, la crise a frappé et les États ont dû faire des compromis. D'ailleurs, la moyenne européenne dans l'investissement se situe à 1,9% du PIB seulement... La France n'a même pas à rougir de contre-performance.

Néanmoins, le pays n'est pas à la hauteur de l'enjeu, gronde le CESE. "L'intensification de l'effort de recherche, publique comme privé, doit être une priorité au regard des défis considérables à relever" a déclaré le rapporteur du projet, Benedict Donnelly. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : recherche

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"

Fusions acquisitions : les pièges de l’engagement

Louis BERNARD, auteur de "La gestion de crise illustrée", nous livre les enseignements de la crise des missiles de Cuba
















Rss
Twitter
Facebook