Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Fnac change de main





Le 26 Juillet 2017, par

Le groupe allemand Ceconomy a mis la main sur le distributeur Fnac Darty : il va débourser 452 millions d'euros afin d'acquérir 24,33% de l'entreprise française, une part qui n'est autre que celle d'Artémis.


Le holding de la famille de François Pinault se séparer en effet de sa participation dans Fnac Darty, dans de bons termes avec le groupe de distribution. Ce dernier ne s'est « jamais aussi bien porté », souligne François-Henri Pinault, président du conseil d'administration d'Artémis. Il se dit « fier » d'avoir accompagné depuis 1994 les équipes de Fnac Darty et les autres actionnaires du groupe dans l'évolution et le développement de l'entreprise.

Du côté de Fnac Darty, le même ton est de rigueur. Le président du conseil d'administration de la société, Jacques Veyrat, remercie la famille Pinault. « Sans eux, notre groupe ne serait pas ce qu'il est devenu aujourd'hui ». C'est donc à un passage de témoin auquel on assiste. Ceconomy est une des deux entités qui compose Metro Group. Elle s'est engagé à acquérir les actions d'Artémis 70 euros l'unité, soit un total de 452 millions d'euros.

Le groupe allemand a l'intention de poursuivre le déploiement de la stratégie de Fnac Darty. Dans le communiqué, Ceconomy explique que cette acquisition lui offre une « exposition au marché français et au segment de l'électronique grand public, tous deux particulièrement dynamiques ». La société entend renforcer son activité de plateforme européenne des activités, des marques et des concepts d'électronique grand public.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : fnac

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »
















Rss
Twitter
Facebook