Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Grèce planchait sur un plan de retour à la drachme





Le 27 Juillet 2015, par

Et si la Grèce n’avait pas été sauvée une troisième fois par ses créanciers, que se serait-il alors passé ? Yanis Varoufakis, l’ex-ministre des Finances du pays, planchait sur parade : la restauration de la drachme, l’ancienne monnaie nationale.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Le ministre, toujours très actif médiatiquement malgré sa démission suite au référendum qui a consacré, en vain, le « non » du peuple grec à l’austérité, travaillait sur ce plan B avec l’aval du premier Ministre, Alexis Tsipras.

Dans un enregistrement audio capté durant une téléconférence s’étant déroulée lors du Forum officiel des institutions monétaires (OMFIF), Yanis Varoufakis fait publiquement état d’un plan d’urgence pour un système de paiement parallèle ; l’objectif in fine était de restaurer la drachme en Grèce.

Cet enregistrement audio, datant du 16 juillet et mis en ligne ce lundi 27 juillet, a été autorisé par le principal intéressé. Il est la preuve qu’Athènes envisageait très sérieusement de pas aboutir à la conclusion du troisième plan d’aide. En revanche, l’ex-ministre a clairement démenti d’autres rumeurs lui prêtant l’intention de pirater l’administration fiscale du pays, ou de remettre en route la drachme très rapidement.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : grèce

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"
















Rss
Twitter
Facebook