Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La SNCM doit rembourser 200 millions d'euros et risque de déposer le bilan





Le 27 Septembre 2013, par

Une lettre adressée par Paul Giacobbi, président de l'exécutif Corse, à Veolia et au Premier ministre pourrait entraîner le dépôt de bilan de la compagnie de transport maritime SNCM qui assure la liaison entre Marseille et la Corse. Dans cette lettre, Paul Giacobbi annonce qu'il demandera le remboursement de 200 millions d'euros à la société.


cc/flickr/JeanBaptisteM
cc/flickr/JeanBaptisteM

La lettre que Paul Giacobbi a adressée à Veolia, qui détient 66 % du capital de la SNCM, avec en copie le Premier ministre Jean-Marc Ayrault fait suite à la décision de Bruxelles de mai 2013. La SNCM avait été condamnée à rembourser 220 millions d'euros d'aides publiques reçues entre 2007 et 2013, à la suite d'une plainte déposée par sa concurrente directe, Corsica Ferries.

 

Si à l'époque Paul Giacobbi avait estimé la condamnation « prématurée et excessive » puisqu'elle représente plus de deux tiers du chiffre d'affaires de la société, l'élu Corse aurait changé d'avis ce mercredi 25 septembre 2013. Les rumeurs sur cette affaire sont nombreuses et concernent pour la plupart un marché récemment obtenu par la SNCM.

 

Le mardi 24 septembre 2013, après de très longues négociations, la SNCM a obtenu le service de délégation publique (DSP) qui lui permettrait de survivre, la société ayant enregistré un déficit de 12 millions d'euros sur l'exercice 2012. Il se pourrait que ce soit l'obtention de ce contrat qui a déplu à Paul Giacobbi.

 

Certains estiment en effet qu'en demandant le remboursement de ces 200 millions d'euros, l'élu espère entraîner un redressement judiciaire ou un dépôt de bilan. Il pourrait aloprs faire jouer l'article 43 de la DSP qui stipule qu'en cas de problèmes économiques de ce type, le contrat est résilié de droit.

 

Paul Giacobbi, proche de la société Corsica Ferries qui bénéficierait aussi du dépôt de bilan de la SNCM, pourrait agir de la sorte pour aller dans le sens des indépendantistes corses qui aimeraient voir les liaisons métropole-île de Beauté assurées par une compagnie locale.

 

L'avenir de la SNCM se joue ce vendredi 27 septembre 2013 chez Veolia. Le PDG du groupe, Antoine Frérot, va faire voter par le conseil d'administration une rallonge de 30 millions d'euros pour la société de transports maritimes qui pourrait, ainsi, rembourser ses dettes et survivre.



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook