Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La direction d’Orange inquiète d'une nouvelle vague de suicides





Le 19 Mars 2014, par

Orange, anciennement France Telecom, est de plus en plus inquiète des suicides ; un problème auquel l’entreprise avait dû faire face dans le passé et qui est de nouveau à l’ordre du jour avec une recrudescence importante depuis le début de l’année. La direction, inquiète, suit le problème avec intérêt.


cc/flickr/teejr
cc/flickr/teejr
En 2013, pas moins de 11 suicides avaient été répertoriés au sein du groupe ce qui rappelle la période néfaste entre 2007 et 2009 pendant laquelle 35 employés s’étaient suicidés. La plupart des suicidés auraient mis fin à leur jour à cause du stress et la réaction du groupe avait suscité l’indignation après que Didier Lombard, anciennement PDG du groupe, avait qualifié la chose de « mode ».

Mais aujourd’hui, selon l’Observatoire du stress et des mobilités forcées duquel Mediapart a publié les résultats, la situation semble s’accélérer de manière inquiétante. Depuis le début de l’année 2014, pas moins de 10 personnes du groupe Orange ont mis fin à leurs jours, soit presque autant que durant toute l’année 2013.

Pour l’Observatoire, il y a là de quoi s’inquiéter et estime la situation de « grave alerte », notamment puisque selon l’organisme, la plupart des suicides « ont une relation explicite au travail ». Une situation qui inquiète jusqu’aux plus hautes sphères d’Orange qui ne veut pas se retrouver de nouveau au centre d’une critique concernant les conditions de travail de ses employés.

Pourtant, selon l’Observatoire, si cette augmentation de suicides « est tout à fait étonnante », il faut voir là une réaction au cadre de travail et à la crise. L’organisme estime que « l’on  retrouve dans l'entreprise d'aujourd'hui les facteurs structurels de la crise 2007-2009, dont l'une des manifestations, la plus grave, est la remontée rapide des suicides. »
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook