Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La guerre des consoles entre Sony et Microsoft continue





Le 18 Avril 2014, par

Les sorties quasiment en même temps et peu avant les fêtes de Noël des consoles de dernière génération de Sony et de Microsoft continuent d’alimenter la guerre entre les deux leaders du secteur des supports de jeux vidéo pour salon. Et si le constructeur japonais reste le premier, l’atout de Microsoft, le jeu Titanfall, reste un argument fort.


cc/flickr/BagoGames
cc/flickr/BagoGames
Le jeudi 18 avril 2014 Microsoft a dévoilé les chiffres des ventes de son Xbox One, dernière-née de la série des Xbox. Avec 5 millions d’exemplaires vendus, la division jeux vidéo de la société fondée par Bill Gates peut être contente. Pourtant, elle a pris du retard par rapport à la Playstation 4, dernière-née de chez Sony.

Sur la même période, Sony a annoncé avoir vendu 7 millions d’exemplaires de sa console. Le point fort du japonais par rapport à son concurrence américain est sans doute le prix : environ 100 dollars de moins. Mais Microsoft n’a pas dit son dernier mot.

En effet, Microsoft avait un atout caché dans sa manche : le jeu Titanfall. Ce jeu de tir à la première personne était très attendu par la communauté de joueurs de Xbox et de PC. Et le succès a été au rendez-vous : Titanfall a été le jeu le plus vendu du mois de mars et comme il est une licence exclusive Microsoft il n’est disponible que sur PC et Xbox.

D’ailleurs, à l’occasion de la sortie du jeu Microsoft a lancé un « bundle » Xbox One/Titanfall où le jeu était offert. De quoi réduire l’écart de prix avec son concurrent Sony d’environ 40 dollars. De fait, la Xbox One se pré annonce comme un succès pour Microsoft : les ventes ont été 60% supérieures à celle de la Xbox 360 (l’avant-dernière génération) sur la même période.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook