Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La hausse de TVA difficile à assumer pour l'exécutif





Le 30 Décembre 2013, par

Cette hausse de la TVA, prévue pour le premier janvier prochain, devrait servir à financer une partie du CICE, le crédit d'impôt compétitivité emploi. Pas facile pour le gouvernement d'assumer une telle augmentation alors que l'équipe en place avait critiqué la TVA sociale de la précédente majorité, dont le principe était similaire.


La TVA augmentera de 19,6 à 20 % au 1er janvier 2014.
La TVA augmentera de 19,6 à 20 % au 1er janvier 2014.

Critiquée par son aile gauche, le gouvernement n'a pas fait marche arrière sur la hausse de la TVA. Une mesure qui s'inscrit au coeur de sa politique économique pour l'année 2014. La hausse de tous les niveaux de la TVA devrait ainsi rapporter plus de 6 milliards d'euros à l'Etat, une somme qui devrait être réinjectée dans une partie du CICE.

 

Le CICE, le crédit impôt compétitivité emploi est une des mesures phare du gouvernement qui doit réduire le coût du travail des entreprises d'environ 10 milliards d'euros en 2014, et de 20 milliards d'euros à terme.

 

Mais avec cette hausse de la TVA, le gouvernement joue un jeu dangereux. Certains pourraient même dire "fais ce que je dis, pas ce que je fais". Qui plus est dans un contexte de pression fiscale assez tendue. En effet, l'équipe au pouvoir avait critiqué vivement la TVA sociale de Nicolas Sarkozy, François Hollande le premier. Ce dernier déclarant assumer totalement cette nouvelle augmentation de la TVA. Une TVA sociale que le gouvernement a annulé, en arrivant au pouvoir.

 

Or aujourd'hui, le changement de cap de l'équipe de Jean-Marc Ayrault est palpable. Le malaise également, à l'heure où le président de la République a appelé à une pause fiscale... 



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook