Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La marque Withings devient Nokia





Le 26 Février 2017, par

La marque française Withings s'efface au profit de celle de son propriétaire, le groupe finlandais Nokia. Le spécialiste des produits connectés santé a été acheté en juin 2016 pour 170 millions d'euros.


Withings a développé une gamme large de produits destinés à la santé, au fitness et plus globalement, au bien être. On y trouve un pèse-personne, un tensiomètre, des traqueurs d'activité, des montres, une caméra domestique, et même un thermomètre ! Un catalogue important donc, qui sera à partir de cet été vendu sous la marque Nokia.

Ce changement de nom va s'accompagner d'investissements supplémentaires pour le développement de nouveaux produits ; à commencer par l'application Health Mate, disponible sur iPhone et smartphones Android, et qui relève les mesures enregistrées par les appareils connectés. Cette application était un dispositif stratégique pour Withings, elle le sera aussi pour Nokia avec un redesign en cours.

Nokia va également mettre en place une solution baptisée Patient Care qui entend « révolutionner les relations entre les patients et leurs médecins ». Pas plus d'informations sur le sujet pour le moment, mais tout cela montre que l'entreprise finlandaise, qui revient par ailleurs sur le marché de la téléphonie, a bien l'intention de peser sur le marché de la santé connectée.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : nokia

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"

Fusions acquisitions : les pièges de l’engagement

Louis BERNARD, auteur de "La gestion de crise illustrée", nous livre les enseignements de la crise des missiles de Cuba
















Rss
Twitter
Facebook