Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La régularisation fiscale marche à plein





Le 28 Juillet 2014, par

S'il est un secteur qui ne craint pas la crise, c'est bien celui du recouvrement des impôts, notamment auprès de tous ceux qui ont tenté de frauder le fisc. La régularisation fiscale tourne à plein et remplit les caisses de l'État.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Depuis le début de l'année, le ministère des Finances a ainsi recouvré 1,336 milliard d'euros auprès de contribuables indélicats. Et les dossiers ne cessent de s'empiler sur le bureau du service de traitement des déclarations rectificatives (STDR). Michel Sapin, le ministre de tutelle, s'attend d'ailleurs à bien plus : « Le rythme d'arrivée des dossiers reste très soutenu », assure t-il dans les colonnes du JDD.
 
Pour le ministre, l'État devrait récolter 1,8 milliard d'euros d'ici la fin de l'année. Cet afflux d'argent, pour bienvenu qu'il soit, nécessite aussi d'augmenter les effectifs de la STDR, afin de traiter rapidement et efficacement les demandes de régularisation qui s'accumulent. Au mois de juin, le service a ainsi doublé le nombre de ses fonctionnaires, soit 100 personnes attachées à cette activité.
 
Reste qu'il faut maintenant trouver un débouché à cet argent frais. Le gouvernement sait exactement quoi en faire : cette manne va servir à financement les baisses d'impôts promises par l'exécutif. Celles-ci devraient se monter, pour 2014, à 1,16 milliard d'euros : le compte sera bon, et il y aura même un peu de rab. « Ces rentrées fiscales permettent de financer sans difficulté la baisse d'impôt de cette année en faveur des ménages modestes, qui sera pérennisée l'an prochain », explique Michel Sapin qui n'a pas beaucoup de bonnes nouvelles à annoncer ces derniers temps.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook