Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le Crédit agricole intéressé par la Commerzbank





Le 9 Octobre 2017, par

Plusieurs établissements bancaires français ont des visées sur le marché allemand. La Commerzbank est en effet à la recherche d'un partenaire auquel s'adosser. Le dossier est aussi économique que politique du côté de Berlin.


La Commerzbank a bénéficié d'un sauvetage en bonne et due forme durant la crise financière. De fait, l'État allemand en possède une part significative : 15% du capital. Suffisant pour prendre le contrôle de l'établissement si d'aventure Berlin souhaitait s'en séparer. Ce qui est le cas : l'Allemagne cherche effectivement à revendre sa part, et plusieurs prétendants se sont montrés intéressés. C'est le cas d'Unicredit, mais la banque italienne n'a pas les faveurs de la Chancellerie.

Du côté de Berlin, la méfiance reste de mise face aux entreprises italiennes. C'est pourquoi on privilégierait plutôt une solution française. Depuis quelques semaines, BNP Paribas ne cache pas son intérêt, mais la banque ne sera pas la seule sur le dossier. Le Crédit agricole a officiellement fait part de son envie de se lancer à l'assaut de la Commerzbank. Chacune de ces banques a des atouts pour l'emporter. D'une part, la banque allemande est à la portée des deux françaises : sa capitalisation boursière est de 14,5 milliards d'euros, largement à la portée de BNP Paribas (près de 85 milliards) et du Crédit agricole (44 milliards).

Philippe Brassac, le patron de la banque verte, a déclaré dans le quotidien Handelsblatt qu'il se « devait » de regarder le dossier, étant donné le poids du Crédit agricole dans l'économie de la zone euro. Il est prêt à faire un chèque si l'opportunité se présente, même si la stratégie de l'entreprise est basée sur la croissance organique. Il y a quelques jours, le Crédit agricole achetait des caisses d'Épargne italiennes pour 130 millions d'euros.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : banques

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?