Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le PIB des Etats-Unis chute de 2,9% au premier trimestre





Le 26 Juin 2014, par

L’administration d’Obama doit faire face à un coup dur : l’estimation de la croissance du PIB des Etats-Unis qui chute drastiquement au premier trimestre. Une chute bien plus forte qu’attendu précédemment et qui refait planer le doute sur une sortie de crise du pays. Il s’agirait même de la chute la plus importante depuis la crise économique mondiale de 2008 – 2009.


cc/Flickr/ ~MVI~ (warped)
cc/Flickr/ ~MVI~ (warped)
Mercredi 25 juin 2014 le département du commerce a publié son estimation définitive de la croissance du PIB des Etats-Unis pour le premier trimestre 2014. Alors qu’en mai il avait prévu un recul du PIB de 1%, dû essentiellement au grand froid qui a frappé le pays cet hiver et qui a freiné consommation et production un peu partout, le recul du PIB serait presque trois fois supérieur à cette première estimation.
 
Le PIB des Etats-Unis aurait chuté de 2,9% lors des trois premiers mois de l’année, de quoi inquiéter fortement le gouvernement qui ne s’attendait pas à un tel recul. D’ailleurs, selon les statistiques, une telle différence entre les premières estimations et les données définitives n’avait jamais été enregistrée depuis 1976, quelques années après le crack pétrolier.
 
Ce recul est totalement inattendu car si le pays a dû faire face au grand froid, celui-ci n’expliquerait que 1,5% de ce recul, laissant donc place à 1,4% de recul imputable à la consommation des ménages qui n’a progressé que de 1% contre les 3,1% prévus.
 
Reste que le pays n’est pas en risque récession selon les analystes. Depuis la fin du grand froid, l’économie a recommencé à bien remonter et les premières estimations pour le deuxième trimestre 2014 sont encourageantes avec une croissance de 3% du PIB du pays. La création d’emplois (+569 000 sur trois mois) et les commandes qui ont repris de manière certaine devraient permettre au pays de ne pas se retrouver face à une nouvelle crise.
 
« 2014 marquera le début d'une période de croissance nettement supérieure à la tendance de l'économie américaine » estimaient dans une note les analystes de Goldman Sachs. Mais sur l’année, au lieu des 3% de croissance initialement attendus, les Etats-Unis ne devraient voir leur croissance plafonner qu’à 2% en 2014.
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook