Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le Super Bowl 2015 fait grimper les prix des publicités





Le 19 Janvier 2015, par

La discipline est moins connue en France bien qu’elle commence à émerger. Mais aux Etats-Unis, le football américain est une vraie religion, qui rapporte gros. En témoignent les tarifs publicitaires en vigueur pour la finale de la compétition !


@Shutter
@Shutter

Rien à voir avec les tarifs de publicité de la Coupe du Monde de football, par exemple. Alors que 30 secondes de publicité se négociaient 257 000 euros sur TF1, pour la finale du dernier mondial, on parle pour le Super Bowl de 150 000 dollars, soit 129 000 euros à la seconde ! Il faut dire que le Super Bowl, aux Etats-Unis, c’est un peu la grand messe du sport.

 

Suivi par plus de 100 millions de personnes dans le monde, le Super Bowl enchaîne les records. L’édition 2015 se tiendra à partir du 1er février prochain, et déjà les chiffres donnent la couleur de l’évènement. Pour obtenir un espace publicitaire de 30 secondes, la durée normale d’une pub à la télévision, il faudra débourser pas moins de 4,5 millions de dollars, soit 3,9 millions d’euros.

 

En conséquence, certaines marques se sont désistées et ont abandonné la compétition. Les traditionnelles publicités de Volkswagen, qui peine d’ailleurs à s’implanter aux Etats-Unis bien qu’il ait vendu 10 millions de voitures dans le monde, et General Motors, ne seront pas à l’ordre du jour pour la prochaine compétition. A l’inverse de Lexus, qui a dévoilé ses premières publicités spécial Super Bowl.

 

Pour pallier à cette hausse des prix, certaines marques ont eu enfin l’idée de mutualiser le spot, ce qu’on appelle la publicité participative. A l’image de la bière Newcastle Brown Ale, très populaire aux Etats-Unis, qui partagera son écran publicitaire avec d’autres marques. 



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook