Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le chocolat : futur produit de luxe ?





Le 17 Novembre 2014, par Jessie Convers

Trop gourmands, ou peut-être trop nombreux à manger du chocolat. Quoi qu'il en soit, le cacao pourrait venir à manquer d'ici à 2020, sur l'ensemble de la planète.


Le pétrole, la viande et maintenant le cacao: nombreuses sont les ressources de la planète qui s'épuisent et sont amenées à disparaitre. Les raisons : la population mondiale qui augmente, bien sûr, mais aussi l'accroissement du pouvoir d'achat des pays dits émergents. Comme la Chine qui connait un véritable engouement pour le chocolat, notamment le chocolat noir qui contient plus de 70 % de cacao. Autre raison : des difficultés au Ghana et en Côte d'Ivoire à récolter cette année le cacao, à cause, en grande partie, d'une bactérie qui attaque les cacaoyers. 

En 2012, on tira la sonnette d'alarme, pour la première fois, avec une consommation mondiale qui dépassait la production totale de cacao. Une alerte récemment amplifiée par deux fabricants mondiaux de chocolat, Mars Inc. et Barry Callebaut qui s'inquiètent de l'avenir du marché du chocolat, en constatant une augmentation de la consommation et les difficultés de l'industrie à suivre la demande. 

Ce déficit devrait se poursuivre durant les 6 prochaines années, si l'on en croit les chiffres annoncés par l'Organisation Internationale du Cacao. En 2013, la consommation de cacao dépassait déjà de 70 000 tonnes la production mondiale des cacaoyers. Et le phénomène devrait atteindre un pic en 2020, avec un millions de tonnes.  En 2012, le prix du cacao avait déjà connu un bond de 60 %, avec des répercussions directes sur le prix du chocolat. Il n'est donc pas impossible qu'à l'image de la viande d'imitation, le chocolat d'imitation envahisse bientôt les rayons de votre supermarché, et qu'après avoir longtemps été un produit populaire, le chocolat devienne prochainement un produit… de luxe. 

 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook