Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le créateur d'EasyJet donne la moitié de sa fortune





Le 3 Juin 2017, par

On peut être milliardaire et avoir un grand cœur. C'est le cas de Stelios Haji-Ioannou, le créateur de la compagnie aérienne low cost EasyJet, qui a annoncé son souhait de léguer la moitié de sa fortune à sa mort.


La fortune de Stelios Haji-Ioannou étant estimée à 2,23 milliards d'euros, c'est donc 1,15 milliard qu'il entend donner. à des œuvres caritatives. C'est sa fondation, la Stelios Philanthropic Foundation, qui gèrera ces fonds particulièrement importants dans des causes qui tiennent à cœur le milliardaire. Ce dernier est un habitué de la philanthropie.

Stelios Haji-Ioannou finance en effet des bourses d'études pour une école de commerce londonienne ; il verse tous les ans des dons pour le WWF et la Croix Rouge ; il est aussi à l'origine d'importants dons alimentaires pour la Grèce. Dans un courrier qui explique cette démarche de donner la moitié de sa fortune, le chef d'entreprise estime qu'il a eu de la chance durant sa carrière.

Il a en effet hérité de la fortune de son père, un magnat grec-chypriote, et il a eu la chance de se trouver au bon endroit et au bon moment pour créer EasyJet. Il dit aussi s'être inspiré de l'initiative de Bill Gates, le fondateur de Microsoft et homme le plus riche du monde. Ce dernier a lancé, avec Warren Buffett (autre homme d'affaires bien connu des boursicoteurs) une campagne « Giving Pledge » demandant aux grosses fortunes de donner tout ou partie de leur argent à des causes caritatives.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : easyjet

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"
















Rss
Twitter
Facebook