Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le dépannage à domicile devra être plus transparent





Le 29 Janvier 2017, par

La Direction des fraudes (DGCCRF) croule littéralement sous les plaintes des particuliers contre les professionnels indélicats du dépannage à domicile. À partir du 1er avril, ces derniers devront jouer la transparence.


En septembre dernier, la DGCCRF a mené une campagne de sensibilisation auprès des consommateurs, afin de les informer des pratiques douteuses de certains professionnels du dépannage à domicile qui n'hésitent pas à facturer le prix fort pour leurs prestations. Un arrêté paru ce samedi 28 janvier dans le Journal officiel va plus loin : à partir du 1er avril, ces professionnels devront dévoiler leurs tarifs sur internet.

Cela concerne, entre autres, les plombiers, les électriciens et les serruriers. Le tarif de leurs prestations, comme le taux horaire de main d'œuvre, les prestations forfaitaires, les frais de déplacement et le prix éventuel du devis devront s'afficher en toutes lettres sur leurs sites web… En espérant qu'ils en aient un. D'après le texte du JO, ces informations devront « également être aisément accessibles sur tout espace de communication en ligne dédié au professionnel ».

Par ailleurs, le consommateur devra être renseigné sur la possibilité de conserver les pièces ou les éléments remplacés. Enfin, avant même d'entamer les travaux, les professionnels devront fournir un document dans lequel seront présents les informations données dans l'ordre de réparation, ainsi que le devis.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur



1.Posté par un_plombier le 10/02/2017 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement c'est toujours les mêmes qui travaillent malhonnêtement et c'est tous les autres qui subissent!
Je vous invite à lire un article qui montre l'envers du décor:
https://qomsiqomsa.blogspot.fr/2017/02/victime-de-depannage-pas-simplement-les.html

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France
















Rss
Twitter
Facebook