Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le diesel passe sous la barre des 50%





Le 1 Février 2017, par

Il y a cinq ans, la part du diesel dans les ventes de voitures neuves atteignaient les 73%. Le retournement de situation est spectaculaire : le mois dernier, les véhicules diesel sont passés sous la barre des 50%.


D'après les chiffres du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), 47,9% des voitures neuves livrées en janvier roulaient au diesel. Sur l'année 2016 au complet, la part du diesel dépassait encore les 50%, à savoir 52,1%. Sur le seul marché des particuliers, cette motorisation n'affichait que 38% des immatriculations neuves ; ce sont les flottes d'entreprises, qui roulent au diesel à 95%, qui ont permis au gazole de dépasser la moitié du marché.

Si les automobilistes français se détournent de plus en plus du diesel, ce sont pour de bonnes raisons. Le scandale du dieselgate fait toujours sentir ses effets, mais il y a également la problématique de la pollution : les pics enregistrés depuis plusieurs mois à Paris, à Lyon et dans d'autres grandes villes françaises ont pu détourner les consommateurs des véhicules diesel.

Et puis il y a les politiques publiques. Le ministère de l'Environnement a affirmé vouloir en terminer avec les voitures diesel en France, tandis que la fiscalité du gazole avec celle de l'essence est en cours d'alignement. Notons pour finir que les véhicules électriques ont connu un bon mois de janvier, avec une part de 1,46% en janvier, contre 1,08% sur 2016.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"

Fusions acquisitions : les pièges de l’engagement

Louis BERNARD, auteur de "La gestion de crise illustrée", nous livre les enseignements de la crise des missiles de Cuba
















Rss
Twitter
Facebook