Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le gouvernement accepte de taxer les signes ostentatoires de richesse





Le 2 Octobre 2017, par

Rétropédalage au sein du gouvernement. Après la présentation du projet de loi de finances 2018 la semaine dernière, de nombreuses accusations ont fusé pour fustiger le « budget pour les riches ». Malgré les efforts de communication et d'explication de l'exécutif, le gouvernement va devoir donner du lest.


Bercy joue les pompiers pour redresser l'image du projet de budget pour l'année 2018. Plusieurs mesures d'allègement des impôts pour les contribuables les plus aisés ne passent pas, alors que des mouvements ont lieu contre la réforme du code du travail et d'autres revendications. Sur BFM TV ce dimanche, Gérald Darmanin s'est ainsi dit ouvert à la taxation sur des « produits ostentatoires ». Le ministre de l'Action et des comptes publics vise ici les yachts, les jets privés et les voitures de sport. Il ne remet cependant pas en cause la réforme de l'impôt sur la fortune.

Opération déminage aussi pour Bruno Le Maire. Le ministre de l'Économie était l'invité du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro. Il accepte le principe d'une adaptation de la fiscalité existante pour par exemple « durcir le malus sur la pollution d'un véhicule à grosse cylindrée ». Néanmoins, il ne veut pas ouvrir la boîte de Pandore : pas question pour lui de « fracasser les riches pour aider les pauvres ». Un discours qui rejoint celui de François de Rugy, le président de l'Assemblée nationale, qui sur France 3 a indiqué qu'il était pour l'intégration des œuvres d'art dans l'ISF, tout comme les yachts de luxe.

La nouvelle version de l'impôt sur la fortune ne doit taxer que les biens immobiliers. Mais cette mouture est rejetée aussi bien par l'opinion que par une partie de la majorité. « Je suis opposé à toute création de nouvelle taxe qui viendrait compléter cet impôt sur la fortune immobilière » a toutefois prévenu Bruno Le Maire, qui rappelle que l'ISF ancienne formule était perçu comme un « épouvantail pour tous ceux qui veulent investir en France et permettre à notre économie de fonctionner ».


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : impôt

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »
















Rss
Twitter
Facebook