Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le gouvernement économisera moins en 2014





Le 3 Septembre 2014, par

La réduction des déficits, ce n'est pas pour maintenant. Michel Sapin, ministre des Finances, a ainsi annoncé que la France ne tiendra pas son objectif des 21 milliards d'économies pour 2015.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Cet objectif non tenu, c'est la faute à l'inflation. Ou plutôt à l'absence d'inflation : sans hausse des prix, les rentrées fiscales ne sont pas aussi importantes que prévu. Le ministère des Finances et de l'Économie avait planché sur une hypothèse déjà réduite de 1,1% pour cette année et de 1,5% en 2015, mais avec une inflation qui devrait finalement se limiter à 0,5% cette année et 1% l'an prochain, certains calculs ont dû être refaits. Et les rentrées d'argent frais qui devaient être enregistrés seront à la baisse.
 
Si l'on rajoute à cela une croissance elle aussi en berne, ce sera encore pire. La croissance devait être de 1% en 2014, et c'est sur cette base que le budget 2014 avait été pensé. Pas de chance, la croissance devrait se limiter à 0,5% cette année, une prévision qui plus est particulièrement optimiste.
 
De fait, les 21 milliards d'économies prévus au budget se limiteront à 19 milliards. C'est autant de moins qui ne viendra pas soutenir la réduction des déficits, tandis que l'objectif de contenir les 3% de déficit est désormais un vieux rêve. Pour 2014, ont devrait atteindre les 4,2%.
 
Néanmoins, le gouvernement continue de plancher sur une hypothèse de 50 milliards d'économies d'ici 2017. En l'absence de rentrées fiscales qui sont bien parties pour stagner l'année prochaine, cela parait assez irréaliste.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook